Wamja’s House

Just another weblog ?

yep février 12, 2011

Filed under: Mes petites pensées — anarielle @ 12:35

Un ti post pour  expliquer pourquoi je ne poste plus et pourquoi je ne posterai plus trop avant un petit moment. Le dernier article que j’ai posté ici je l’ai fait quand j’habité encore le « doux » foyer de mes parents,  j’avais quelques soucis mais pas grand chose… Pi j’ai rencontré celui que je considère comme l’homme de ma vie et les choses ont tournés au vinaigre (voir un post antérieur). Mais c’est carrément devenu aigre vers la fin de l’année quand on m’a dit de foutre le camps (oui oui) en pleine nuit (oui oui) parce que j’étais rentrée à 19h (oui) et qu’un ami m’a raccompagné plutôt que de me laisser attendre le bus seule, dans la nuit, dans la ville mal fréquentée… (la nuit tombe dès 18h en Martinique)

Bref je me suis retrouvée squatter chez des amis et chez mon copain (chez sa mère en fait) sans travail, avec des factures qui s’amoncellent (bah oui mes parents m’aidaient à payer certains trucs). J’ai fini par trouver un emploi a temps partiel mais j’ai encore des dettes Foutu fournisseurs d’accès à Internet et leur close de 12mois d’engagement ils s’en foutent si t’es à la rue et que tu n’utilise pas le connection >< Foutu assurance auto indispensable quand on a une auto bouffeuse d’essence, indispensable elle aussi dans un pays où les bus passent quand ils veulent (sans compter les réparations, la mutuelle santé et tout et tout)

J’espère pouvoir louer un studio bientôt, histoire de ne plus être une charge pour qui que se soit et surtout trouver un emploi à plein temps d’ici juin (la fin de mon contrat)

Donc voilà je n’ai plus trop la tête à bloguer (ni la possibilité d’ailleurs), je n’ai recommencer à écouter de la kpop que très récemment donc je suis à la masse sur le sujet. De nouveaux groupes sont déjà sorti et sont pas géniaux j’ai un peu de mal à me replonger dans tout ça -_-; Quand aux dramas et aux mangas…n’en parlons même pas, je n’ai plus la force de rester devant l’ordi jusqu’à 2h00 du mat dès 22h00 je tombe de sommeil. En plus depuis deux mois je suis sans cesse malade (mais le medecin est un luxe que je ne peux me permettre).

Mes relations avec mes parents se rechauffent mais c’est un fait ils ne veulent plus de moi chez eux à moins que je ne quitte mon copain, de mon côté même si je galère il est hors de question que je revivent avec des gens qui m’ont traité avec autant de mépris.

Donc voilà, je vais m’efforcer de reposter de temps en temps si j’ai le moral et le temps.

Merci à toutes celle qui postent encore des commentaires ici ou là.

 

Kreyol Folk août 8, 2010

Hey Hey, je ne suis pas de celles qui abandonne leurs amis quand elles sont amoureuses mais j’avais vraiment abandonner le blog. Mihane tout le monde pour me faire pardonner je vous propose un petit post sur la musique antillaise, plus particulièrement sur le Kreyol Folk.

On ne peut pas dire que le Kreyol Folk soit u genre à part entière vu que le terme a été récemment « inventé » par une jeune chanteuse d’origine Guadeloupénne Stevy Mahy. Pourquoi Kreyol Folk ? Parce qu’il faut mettre une étiquette sur tout et parce que sa musique est dominée par la guitare acoustique et qu’elle chante en créole. La folk c’est plus qu’une guitare acoustique mais passons.

En ce moment Stevy Mahy fait sensation aux Antilles . Je ne sais pas si « sensation » est le mot mais en tout cas même moi la fille qui n’écoute pratiquement jamais la radio j’ai entendu parler d’elle et elle a fait la première partie de Diam’s en Martinique. Pour une fois je suis raccord avec le phénomène de mode, ce qu’elle fait est pile poil le style de musique que j’aime écouter. Depuis quelques temps quelques artistes antillais (comprenez des Antilles françaises) sortent du lot en proposant une musique plus acoustique, des rythmes plus cools/tranquilles qui s’éloignent un peu de la musique locale dominante (écrasante, étouffante, agaçante ect…)  tout en proposant dans certains cas des sonorités plus traditionelles. Et en plus ils abordent des thèmes autres que le fameux « gwo pwel » (littéralemet « gros poil » cad un chagrin d’amour en créole).  Je ne vais pas m’étendre sur le zouk que je DOIS aimer parce que je suis antillaise mais que je ne supporte plus du tout…

Bref en surfant sur le net je suis tombée sur une vidéo de Stevy Mahy qui expliquais tout son truc de Kreyol Folk et ça m’a donné envi de vous faire découvrir quelques artistes que j’aime bien en ce moment et qui se rapprochent du Kreyol Folk de Stevie Mahy.

Le plus logique est de commencer par Stevy Mahy. Fille de musiciens elle baigne dans la musique depuis son enfance et c’est à 9ans qu’elle commence sa « carrière » avec un duo avec sa maman « manma dépi ou pati » (Maman depuis ton départ),qui a été un vrai tube aux Antilles dans les années 90. Cette chanson m’a toujours fait pleurer car c’est le dialogue d’une petite fille avec sa mère décédée. Après cela elle a beaucoup voyagé et s’est essayé à la réalisation. Elle n’a pas pour autant abandonné la musique et a écrit pour d’autres avant de se reconsacrer à sa musique. Le titre sur lequel je l’ai redécouverte est Beautiful, une chanson toute douce. Je vous met la video suivie d’un autre de ses titres Something about you.

Erik est aussi l’un des chanteurs antillais que j’aime beaucoup en ce moment. C’est un Guadeloupéen qui a participé au concours 9 semaines et 1 jour.C’est un concours musical organisé chaque années dans les DOM-TOM  (département et territoires d’outremer) dont les gagnants représentent leur région aux Francofolies.

Jeune artiste guadeloupéen de 23 ans, Erik est issu d’une famille de musiciens. Il commence à faire ses premières armes en tant que chanteur à l’âge de 15 ans. Son parcours musical commence dans son île en 2001 lorsqu’il fait la première partie de Saïan Supa Crew. Sa rencontre avec le compositeur Siam Lee est une étape décisive dans l’affirmation de son identité musicale. Chantant en créole, en français et en anglais, Erik surprend par sa technique vocale, par l’agilité et la Kuidité de son Kow. Erik a été nommé ESPOIR 2009 FNAC FORUM et MONDOMIX, après deux New Morning successifs.(source http://9s1j.rfo.fr/index-fr.php?page=fiche-artistes&id_rubrique=45&id_id_article=150 )

Son premier succès a été Si ou pa la, et au début je ne supportais pas cte chanson de gros poileux répétitive, je l’ai entendu pour la première fois dans un embouteillage, les premiers accords m’ont plus mais après le refrain j’étais genre -_-; … Traduction du refrain : « Si t’es pas là je vais tomber,je vais tombeeeeeer oh. Si t’es pas là je vais tomber,je vais tombeeeeeeeeeeeeeer ect… » Anyway c’est quand même une bonne chanson qui m’est restée dans la tête pendant des jours et j’ai eu envi de voir ce que le gars avait fait d’autre et Ô surprise j’aime ce qu’il fait ^^ Il aborde des thèmes variés sur des rythmes acoustiques/traditionnels et a une voix agréable a écouter. Je vous met les clips Si ou pa la ( Si t’es pas là) et Chayé kô (Corps charriés)

Dernier artiste de ce post, Victor O né en Martinique n’est pas le moindre. Il est parti vivre en France métropolitaine à l’âge de onze ans et ce n’est que 26 ans plus tard qu’il retournera au pays. Son titre Mi Natty Dread a été, a ma grande surprise, un hit en 2008 et 2009 il a sorti son 1er album Revolucion Karibeana. Je suis moins familière avec ce chanteur qu’avec les deux autres mais généralement j’aime tout ce qu’il fait. Comme pour les autres deux clips Natty Dread et Ma Maman m’a dit (si le français dans cette chanson vous paraît bizarre ne vous inquiétez pas c’est le français régional)

P.S Cet article n’est pas bien édité mais n’ayant pas vraiment dormi cette nuit et devant me préparer pour une tite rando, je vais essayer de corriger ça plus tard.

 

No quería al teléfono, ahora lo odio… juillet 25, 2010

Filed under: Mes petites pensées — anarielle @ 3:27

Est-ce que je vous ai déjà dit combien je déteste le téléphone ? Ce que je déteste encore plus que le téléphone ? Que l’on doute de moi… Mas ça c’est encore une autre histoire.

Un jour une amie m’a dit « Tu vas me trouver bizarre mais dès que le téléphone sonne ça  m’angoisse » Bin je ne l’ai pas trouvé bizarre du tout, c’est simple ça doit faire deux ans que mon téléphone ne sonne que pour m’apporter des « emmerdes » genre on ne m’appelle que pour me demander un service que je suis trop gentille pour refuser, ou on m’appelle pour me demander des comptes ou pour me dire combien ça ne va pas… Enfin bon quelques fois on m’appelle pour discuter et même là ça me dérange parce que j’ai la désagréable impression que ça tourne toujours au vinaigre. L’avantage et l’inconvénient du tel c’est que l’on peut plus ou moins facilement cacher ce que l’on ressent. Dans ce cas comment c’est possible d’avoir une discussion sérieuse avec quelqu’un qu’on ne voit pas ? Comment dire des choses importantes à quelqu’un quand on ne voit pas ses réactions ? On peut dire un truc qui ne passe pas sans s’en rendre compte, à moins que l’on ne connaisse parfaitement la personne. Et quand j’ai ce doute, le doute du genre « il/elle a dit que tout va bien mais on dirait que… » ça me prend la tête jusqu’à ce que l’on se voit et que la personne me dise « tout va bien »  les yeux dans les yeux. C‘est pour ça que je réserve le téléphone aux conversations futiles… J’aurais un reproche, une révélation ou quoique ce soit du genre à dire je veux le faire face à face ! Est-ce que j’ai tort ? Même  une blague peut tourner au vinaigre au tél quand on n’a pas mis l’intonation qu’il faut.

Ca m’est déjà arrivé d’éteindre mon portable pour une semaine entière, et pendant ces jours là j’étais cooool.

Franchement Thomas Edison et tout les autres, des fois je vous déteste.

Voilà un post de bla bla en relation, vous vous en doutez, avec une mauvaise conversation téléphonique. J’en viens à me demander si ce n‘est pas moi le problème en fin de compte. J’ai toujours besoin de peser mes mots, de réfléchir à l’avance à comment je vais dire ceci ou cela, dans le but que la conversation se passe bien, que ça ne tourne pas à la confrontation et que je traduise bien ma pensée et surtout que je ne blesse personne. Vu comme je suis soupe au lait c’est un truc que je tiens à éviter. C’est aussi pour ça que je n’aime pas les discutions dans les lieus publiques non plus d’ailleurs (j’entends les discussions qui peuvent tourner à l’affrontement). Je déteste vraiment les confrontations, ça parait bête de dire ça parce qu’à priori personne n’aime ça, mais je sais qu’il y a des gens qui aiment et bien moi ça m’angoisse carrément.

Je sais que j’ai vraiment trop d’angoisses qui me freinent… En tout cas aujourd’hui j’aurai appris plusieurs choses :

* Ne jamais dire les choses importantes au téléphone même si on te met la pression pour que tu parles.

* Ne rien raconter aux gens sur ta vie personnelle ou tes doutes parce que ça va te revenir en pleine poire.

*Quand tu as un problème avec quelqu’un dit le tout de suite pour qu’après il ne doute pas de toi (et Dieu sais que je déteste ça)

 

Tag juillet 16, 2010

Filed under: Mes petites pensées — anarielle @ 10:01
Tags: , , ,

près cette excellente journée je marche sur mon petit nuage et je suis bien d’humeur à remplir un petit questionnaire… LNA a tagué tout ces lecteurs donc j’en profite pour « remplir bon blog vide » ^^

Êtes-vous prête à changer ? Découvrez votre capacité à évoluer.

1) La dernière fois que vous avez changé de job, c’était :

A. Après une grosse dispute avec votre boss.

B. Parce que vous aviez trouvé mieux ailleurs.

C. Quand la vie le permettait. Mais aujourd’hui, vous n’y songez plus.

Je n’ai jamais vraiment travaillé et c’est d’ailleurs  une des choses qui doivent changer cette année. Mais si je changeait de job ça serait certainement parce que j’ai trouvé mieux ailleurs. B


2) La dernière fois que vous êtes allée chez le coiffeur, c’était :

A. Vous avez tenté un blond à la Kylie Minogue.

B. Vous avez apporté une photo de magazine pour avoir « la même chose ! ». 

C. Les pointes, ça compte ?

C’était pour mon big chop donc encore une fois B.

3) Pour vous, changement rime souvent avec :

A. Emballement.

B. Questionnement.

C. Tourment.

Questionnement et tourment bien sur. Je stresse et j’angoisse pendant des jour et je me demande si j’ai pris la bonne décision. Hmm  B

4) Dans votre appart, vous voudriez changer :

A. Tout ! D’ailleurs, vous aimeriez autant déménager !

B. La disposition des pièces. Vous prévoyez d’abattre le mur du salon.

C. Les peintures. Pourquoi pas un joli gris dans le salon ?

Je voudrais déjà avoir un appart donc faut tout changer A

5) Selon vous, un motif de rupture valable, c’est :

A. Quand on en a envie. Point !

B. Quand on a tout essayé. 

C. Quand on ne craint pas de le regretter.

Quand on a tout essayé B

6) Au resto, vous avez tendance à commander :

A. Le plat que personne ne prend.

B. La même chose que d’habitude.

C. La suggestion du chef.

Je ne suis pas très aventureuse d’un point de vu culinaire donc quand je trouve un plat qui me plait je m’y tiens. B

7) Cet été, vous avez passé vos vacances:

A. En Argentine, puis dans la Creuse…

B. Dans la même location que l’an dernier. C’était si bien !

C. Dans un gîte que vous ont recommandé des amis.

Aucun des trois, elle est où a solution des fauchés ? Il est où le D. Chez moi parce que j’ai pas un rond ? Soyons inventif… Si j’avais les moyens c’et sur que je choisirai le A l’Argentine


8) Depuis qu’elle est amoureuse, votre vieille copine a moins de temps à vous accorder :

A. Tant mieux ! Qu’elle en profite.

B. Vous comprenez mais ne manquez pas de lui rappeler que vous existez.

C. Vous lui en voulez (en secret).

… C’est à moi que l’on reproche ça en ce moment pourtant j’essai de bien m’organiser 😦  Dans ces cas là je dis A de toutes façons un fois l’attrait de la nouveauté passé la copine finit toujours par se rappeler de vous ^^

9) Petite, vos parents vous reprochaient souvent d’être trop :

A. Girouette.

B. Sérieuse.

C. Indécise.

B encore une fois mais ce n’était pas un reproche


10) Quand vous avez besoin d’un avis, vous demandez plutôt celui :

A. D’une amie.

B. De votre mec.

C. De votre mère.

Mes amis ou mon mec, en l’état actuel des choses je leur fait plus confiance qu’à ma mère.


Résultats :

Majorité de A : Changements radicaux
Vous affichez une nouvelle coupe de cheveux ? On peut parier que vous cherchez à changer de job. Et rapido. En clair, vous êtes impulsive. Dès que ça vous prend (changer de boulot, de mec, …), vous foncez, quitte à le regretter ! Vous préférez mille fois avoir des remords que des regrets. En ça, vous avez raison. Le souci, c’est que votre côté bulldozer cache une certaine difficulté à faire face aux problèmes. Car, avouez-le, il est bien plus simple de tout envoyer valser que de tenter d’améliorer les choses, non ?

Majorité de B : Changements utiles
Dès qu’il s’agit de prendre une décision importante, vous avez la force ! Et ça, parce que vous savez vous écouter et prendre le recul nécessaire avant de vous lancer. Le hic ? Vous préférez vous attaquer aux gros travaux plutôt que de changer des petits riens. Apprenez à penser qu’on ne change pas juste parce qu’il le faut ! Mais aussi pour le plaisir… Une fois au moins, craquez pour un top excentrique, dites oui à une soirée kakraoké à laquelle vous ne seriez jamais allée…

Majorité de C : Changements futiles
Votre job vous lasse ? Vous vous oxygénez en faisant du macramé. Votre appart vous déplaît ? Plutôt que de déménager, vous déplacez les meubles… Ca vous donne le sentiment de modifier votre quotidien sans aller trop vite. Sauf qu’inconsciemment, c’est un moyen de repousser toujours plus loin le moment de prendre votre vie en main. Car, ce que vous craignez par-dessus tout, c’est de faire le mauvais choix. Mais quel risque y a-t-il à tenter le dégradé dont vous rêvez ? Au pire, un coup de ciseau pour rattraper les dégâts. Au mieux, des compliments à la pelle !

Mouais je ne change que quand il le faut, quand la situation devient intolérable…

 

Sweet and Sour Life juillet 13, 2010

Filed under: Mes petites pensées — anarielle @ 1:40

J’ai changé le titre du post car My Life ou l’amour conditionnel d’une famille traditionnelle, faisait trop dramatique.

Commençons par la partie sweet, j’ai rencontré un gars génial et je suis amoureuse (chose qui n’arrive pas souvent). En fait on se connaît depuis des années mais on s’est découvert il n’y a pas longtemps et franchement on me l’aurait dit il y a un ou deux ans je ne l’aurais pas cru. Ca a été comme une sorte de coup de foudre à retardement. Cerise sur le gâteau, il a des origines asiat, un vrai blasian :p

Mais bon il y a la partie sour… J’étais sur mon nuage de bonheur (mon nuage n°9) « and then reality punch me in the face, like… really hard »( j’ai entendu ça dans une série ricaine et ça correspond parfaitement à la situation). Ici le problème c’est ma famille qui fait bloc contre mon chérie, qui n’est pas évangélique, qui a un passé amoureux trop lourd, qui n’est pas quelqu’un pour moi vu que de toute façon je n’est pas fini mes études et tout ça. En gros pratiquement tous me disent « tu cherches la merde tu vas la trouver et ne comptes pas sur nous pour t’aider on te foutra à la porte et tu te démerdes ». Snif c’est beau l’amour familial -_- Je n’ai jamais compris cette politique du « Si tu ne fais pas ce que je veux je t’efface de ma vie » si chère à ma famille.

Je suis profondément déçue par tout ça, pas en colère juste déçue, déçue qu’on me juge et qu’on juge l’homme que j’aime sans même le connaître. Je suis déçue de m’apercevoir qu’ils ne me connaissent pas moi-même, déçue de l’image que l’on donne en tant que famille chrétienne, déçue que  pour qu’ils acceptent notre relation il faudrait vivre dans le mensonge et l’hypocrisie… Je ne leur en veux même plus parce que ce soir je me suis rendu compte d’une chose, chacun voit en moi et mon couple le reflet de sa vie ou de la vie d’une personne que je ne nommerai pas ici. Ils voient les infidélités et les humiliations qu’ils ont subit ou qu’ils ont fait subir, ils voient leurs propres dérives et leurs propres malheurs. Je ne sais pas si je suis claire mais parce que je suis une fille, parce que je suis la dernière de la famille, parce que je fais des études à universitaires (Ô accomplissement suprêm

e) j’ai toujours eu un poids sur mes épaules qui m’empêchait de vivre et de m’ouvrir au monde. On m’incombe cette grande responsabilité de réussir, de ne pas faire comme les autres, de ne faire aucune erreur… Et malgré tout leurs bons principes ils ne se sont jamais rendu compte de ma souffrance.

Et pour une fois je rencontre quelqu’un qui m’accepte telle que je suis, qui me donne de l’amour, et qui s’inquiète vraiment de ce que je peux ressentir. Et pour une fois je l’aime en retour.

Aujourd’hui j‘étais au centre commercial et brusquement mes mains se sont mises à trembler, j’avais cette boule caractéristique de la crise d’angoisse sur l’estomac, c’est un miracle que je ne me sois pas mise à pleurer… Et ironiquement c’est auprès de cette personne de qui ils veulent me séparer que j’ai trouvé du réconfort. Normal me direz vous, mais triste pour eux. Mais comme toujours après l’émotion vient la réflexion :

J’en ai marre d’avoir l’impression de passer à côté de ma vie et de gâcher mon temps inutilement, j’en ai assez d’être malheureuse et de le cacher…  A la fin ‘est ma vie, ma souffrance, mon bonheur. Je ne vais pas me sacrifier plus que ça, quoiqu’il arrive je l’accepterai.

Z’avez remarqué comme la partie sour prend parfois pied sur la partie sweet ? Mais c’est comme les bonbons l’acidité vous fait encore plus apprécier la douceur.

 

Salut salut juin 6, 2010

Je sors un peu de mon isolement de période d’exams pour poster sur le blog, je devais boucler mon mémoire mais finalement je n’y suis pas arrivé. Néanmoins je n’ai pas de remords je continuerai l’an prochain. Ce mémoire m’a vraiment mise dans tout mes états j’ai fait un gros blocage/complexe d’infériorité/peur de l’échec et j’ai littéralement buggé. Je restais cloîtrée chez moi et je ne répondais même plus au téléphone. Je n’ai pas pour autant énormément avancé sur mon mémoire. A chaque fois que je m’y mettais j’avais l’impression de me noyer, et j’essayais de calmer mes angoisses en dormant, autan dire que j’ai beaucoup dormi… C’est clair que quand on dort on ne pense plus à ses problèmes mais ils sont toujours là au réveil. Après ce résumé je me dis que c’était quand même inquiétant tout ça… Mais je n’en étais pas encore là =>

Mais maintenant ça va mieux le Seigneur me prouve tout les jours que je devrais m’en remettre à lui au lieu de m’inquiéter pour rien. Par exemple, Dieu répondu à mes prières concernant mon directeur de recherche que j’avais l’impression d’agacer au plus au point. Il m’a enfin encouragé ! Ca n’a l’air de rien comme ça mais ça aide quand la personne qui vous dirige ne vous traite pas comme une merde incompétente. Je parle peu de ma foi ici mais ceux qui suivent le blog savent que je suis chrétienne « pratiquante », comme on dit maintenant.  Je peux témoigner que Dieu est toujours là pour moi, dans les moments les plus difficiles comme dans les petits problèmes, il est la solution. Quelques fois on s’éloigne de lui parce qu’on est dans notre train-train quotidien ou parce que l’on pense que nos problèmes sont trop futiles pour qu’il y prête attention, mais lui reste fidèle et à l’écoute. Dernièrement il m’est arrivé un truc pas possible quand on considère l’état de la société et de la morale : j’aillais chez une amie (pour briser mon isolement) mais il y avait des travaux dans sa rue, j’ai donc décidé de me garer plus loin, très loin… Il faisait super chaud, je venais de me taper les embouteillages et surtout j’étais comme à mon habitude super étourdie (je suis étourdie et maladroite à un point où ça commence à me poser de gros problèmes). Tout ça a fait que j’ai laissé les clefs sur le coffre de la voiture et que je ne m’en suis rendu compte que trois heures après T_T Je cours donc paniquée jusqu’à l’endroit où j’avais garé la voiture tout en priant le Seigneur pour qu’elle soit toujours là et miracle elle était toujours là ! Grâce à Dieu quelqu’un avait gentiment déposé mes clefs à la poste qui se trouvait pas loin et avait laisser un post-it sur le pare-brise pour me prévenir  J’ai pleuré de soulagement, j’ai loué Dieu et priée pour que cette personne soit bénie en retour. Combien il y a de chance pour que ce genre de chose arrive dans un quartier pas très bien fréquenté dites-moi ? Ceux qui n’ont pas la foi parleront de hasard mais moi je ne crois pas au hasard je crois en Dieu. Enfin il y a plein de petites et grandes choses comme ça qui me redonne le sourire et qui font grandir ma foi. Tout ça pour dire que sortant de mon isolement je vais poster un peu plus souvent, il y a un film coréen qui passe au ciné cette semaine en Mother, je vais essayer d’aller le voir. Je crois bien que c’est la première fois qu’un film coréen passe au ciné en Martinique, et là j’ai quand même droit à une projection unique… C’est l’occasion à ne pas rater, en plus ce n’est même pas un film d’action sérieux Madiana fait des progrès. Ces **** n’avaient même pas daigné programmer Le bon, la Brute et le Cinglé. Je vous en reparlerai la semaine prochaine. J’ai aussi deux autres post en cours de rédaction alors à bientôt ^^.

Je vous laisse avec With Long Life de Israel et New Breed

With Long Life
You will satisfy me
You will satisfy me
With long life
With long life
You will satisfy me
You will satisfy me
With long life
So I will praise you forever
Only You can satisfy

When I call Lord
You will answer
When I fall
You will raise me up
I’m protected
By Your shadow
You’re so good
You’re so good to me
I will praise You forever

Come now we got to give
Glory to King of the kings
And give honor and praise for
Long life and blessing
Now raise your hands
Wave them up in the sky
And glorify the Lord for
He is the source of my life
You are the source of all life and hope
And my life and hope is in You

I Will live
And not die
In Your Presence
Satisfied

You are the source of all life and hope
Lover of my soul my future holder
Daily sustainer
Past Redeemer forever and ever and ever

 

New Look mars 2, 2010

Il n’y a pas si longtemps je vous disais que j’avais décidé d’arrêter les défrisages et jusqu’à maintenant je tiens bon.Cheveux défrisés (et journée mémorable)

(more…)