Wamja’s House

Just another weblog ?

Back to the wild wild west juillet 10, 2009

Back to the wild wild west

Le western made in asia est quelque chose qui intrigue un peu de prime abord.  Mais il y a bien eu des westerns spaguetti qui étaitent tout à fait brillants alors pourquoi pas un western asiatique ?

Au menu Kimchi ou Sukiyaki au choix.

The good the bad and the weird

2517
Le bon, la brute et le cinglé est sortie il y a à peu près un an en salle (mais jamais en martinique) et en dvd tout recemment. Il est réalisé par Kim Jee-woon (The Tale of 2 Sisters ) avec Lee Byung Hun (the bad) Jung Woo Sung (the good) et Kang-Ho Song (the weird)

Certains auraient pu s’attendre à un mauvais remake du Bon, la brute et le truand, mais je savais qu’il n’oseraient jamais massacrer mon western préféré, et j’ai eu mille fois raison. Le but n’était pas de  faire un western coréen mais un western à la coréenne.

On se retrouve donc dans des paysages desertiques, avec des courses poursuite à cheval impressionnantes  accompagné d’une bande son époustouflante et des plans panoramiques époustouflants, des personnages haut en couleur au look légèrement magaesque sur les bords, avec ce grain de folie très caractéristique de beaucoup de films coréens ^^ Lee Byung Hun fait un méchant très charismatique au charme effrayant, Jung Woo Sung et Kang Ho Song sont eux aussi très bien dans leurs rôles qui leur colle littéralement à la peau, surtout Kang Ho Sung qui a le physique de l’emploi.
Ma plus gande crainte était que le film traine en longueur mais je ne me suis pas ennuyée une seule fois. J’ai bien aimé la scène ou le bon fait le cinglé creuser pour trouver le trésor, on sent l’hésitation du réalisateur. Moi j’étais là va-t-il oser ? Je parle bien sur de cette citation anthologique « il y a deux types de personnes,ceux qui ont un revolver chargé et ceux qui creusent. Toi tu creuses moi je tiens le revolver » (yeah)

good_bad_weird_21_aUn plan typique des westerns

Kim Jee Won a réussi à faire ce que les américains n’ont pas réussi avec… hmm My Sassy GIrl est le meilleur exemple en date, il n’ont pas réussi à transposer une histoire asiatique sur une réalité occidentale. Par contre ce réalisateur y est très bien arrivé avec the good the bad et the weird.
Synopsis

L’histoire se passse en mandchourie durant l’occupation de la Corée par les japonais (donc dans les années 30/40 certainement). Trois expatriés coréens diamétralement opposés vont donc se retrouver dans cette région désertique de la Chine. Il courent tout les trois après une carte qui indiquerait l’emplacement du trésor de la dynastie Qing (je n’est jamais compris pourquoi ça s’écrivait avec un « Q »), manque de pot les japonais, et un clan de bandits veullent eux aussi la carte.

2519

good_the_bad_and_the_weird_xl_04--film-A
good_bad_weird_6

Sukiyaki Western Django

MV5BMTQzMDM4MjEyN15BMl5BanBnXkFtZTcwNTQ1Nzg0Mg@@._V1._SX282_SY400_

C’est un ami fou de film japonais qui m’a conseillé ce film « Il faut absolument que tu vois Sukiyakiiii Western Djangooo », et comme habituellement il a un goût excellent matière de film je me suis dit que ça vallait certainement le coup. Résultat ? Comment dire… J’ai été …ahem surprise.

Sukiyaki Western Django a été réalisé en par le japonais Takeshi Miike. Au cast nous avons Hideaki Ito, Masanobu Ando, Koichi Sato, Kaori Momoi, Yusuke Iseya et Quentin Tarantino. (et brièvement/ violemment  Shun Oguri)

Ce film est un ovni, à mi chemin entre l’hommage et la parodie, en effet c’est une prequelle de Western Spaguetti Django (que j’ai vu mais dont je ne me souviens absolument pas) mais mélangé au style Miike ça fait des étincelles
Le style me rapelle beaucoup les films genre série B de Tarantino (grindhouse et compagnie) tout y est volontairement exagéré et le mauvais goût flirte avec le génie. C’est horriblement sanglant, les personnages sont à peu près tous fou furieux et frises le grotesque, l’histoire part dans tout les sens, et le film est entièrement en anglais, un anglais affreux. Sur ce coup j’avoue ne pas comprendre Miike, un bon western ne pourraiit pas être en japonais ? ><
Si je met de côté mes goûts perso le film est quand même bien réalisé, bien que pour moi il reste juste un film asiatique et pas un western malgré toutes les references au genre. Par contre objectivement je peut dire qu’il traine en longueur et il faut aimer le genre, en gros si vous aimez miike ou Tarantino je vous le conseil grandement.

Mon avis reste mitigé je comprend le désir d’originalité mais il va un peu trop loin à mon gôut..


L’histoire est classique quand on lit le synopsis mais ne vous y fiez pas.
Des centaines d’années après la Bataille de Dannoura, le clan des Genji, les blancs, et le clan des Heike, les rouges, dirigés respectivement par Yoshitsune et est Kiyomori, se retrouvent à nouveaux opposés (allusion à la guerre entre indiens et colons, rouge et blanc ?). Au centre de leur rivalité, l’objet de tout les désirs, un trésor que la légende dit caché dans un petit village en pleine montagne. C’est donc en plein conflit que débarque hors la loi sans nom (au look classique de cow boy),les deux clans vont tout faire pour s’attribuer ses services dans la chasse au trésor.sukiyaki-western-django2

Dans le coin avec le chapeau, le sherif schizophrène

Sukiyaki_western_djangosukiyaki_western_django-1Très belle scène arme à feu contre armes blanche, un grand classique


sukiyaki-western-django-1

Je ne sais pas pourquoi j’ai la nette impression que son chirurgien est coréen

 

Hanazakari no Kimitachi E août 22, 2007

hanazakari_no_kimitachi_e_19.jpg hk7.jpg n6024637320173083938yh4.jpg

Hanazakari no kimitachi e est un de mes manga préféré, il est connu en France sous le nom de « Parmis eux, Hana Kimi » est un shojo* d’ Hisaya Nakajo.

Donc Hana Kimi : Mizuki Ashiya, une jeune américaine d’origine japonaise, décide de se rendre au Japon rejoindre son idole, Izumi Sano un ex champion de saut en hauteur. Elle s’inscrit donc dans le même lycée que ce garçon avec cet objectif « le faire reprendre le saut en hauteur » (il a laissé tomber après un accident). Seul petit problème se lycée est un lycée pour garçon, donc sans hésité elle se travesti en garçon. Bien sur cette situation débouche bien des problèmes, comme par exemple un de ses camarades qui tombe amoureux d’elle tout en ignorant que c’est une fille et qui fini ainsi par croire qu’il est gay.

Ce manga est en ce moment en cours de publication aux éditions Tonkam, et il fait l’objet de deux adaptations en drama* (une taïwanaise achevé et une japonaise en court) J’ai du mal à départager les deux versions la japonaise est mieux jouée avec une actrice principale…mieux (avec à coté d’autres acteurs qui sont moins bien que les taïwanais), mais la version taïwanaise est beaucoup plus fidèle au manga. En effet dans la version japonaise Sano à arrêté le saut en hauteur à cause de Mizuki, il y a plein de filles qui assaillent le lycée chaque matin pour voir les beaux lycéen (c’est ridicule), il y des personnages inexistants qui apparaissent (comme la directrice de l’école), et des personnages qui prennent un rôle trop important, en gros c’est très différent du manga mais le drama japonais est quand même bien. L’actrice principale du drama Taïwanais ne sait pas joué mais elle devient quand même attachante et physiquement il n’y à qu’un personnage qui détonne mais ça reste quand même mal jouer et les épisodes se traînent un peu

Alors voici une présentation des principaux personnages avec dans l’ordre des photos des persos Manga, Japonais, Taïwanais
+ Ashiya Mizuki, trop naïve, trop téméraire, trop curieuse. Adore les pêches et Sano

mizuki4.jpg Horikita Maki200px-horikitamaki3.jpg Ella Chen ella-chen.jpeg

+ Sano Izumi, partage la chambre de Mizuki à l’internat, jeune homme taciturne sait (secrètement) que Mizuki est une fille

izumi_sano.jpg Shun Ogurishun-oguri8-copie.jpg Wu Zunwuchun.jpg

+ Nakatsu Shuichi jeune homme enjoué (expansif, amical ect) originaire du Kansaï* amoureux de Mizuki (se croit donc gay)

nakatsu_shuichi5.jpg Ikuta Tomaimages.jpeg Jiro Yangjiro-yang-copie.jpg

+ Umeda Hokuto perso secondaire mais quand même important, c’est le médecin scolaire, il est gay et est le confidant de Mizuki.

umeda4.jpg Kamikawa Takayakamikawa.jpg Tang Zhi Ping 180px-tangzhiping.jpg

+ Namba Minami aussi un perso secondaire, gros dragueur, c’est le chef de dortoir des trois autres cités plus haut, son oncle, Hokuto Umeda , et sa mère (soeur d’Umeda) ont découvert que Mizuki est une fille.

minami_nanba.jpg Mizushima Hiro mizushima_hiro_85.jpg Tang Yu Zhe180px-tangyuzhe.jpg

Shojo Manga : c’est un manga destiné aux jeunes filles (bien que je connaisse des hommes aimant ce genre de manga) donc forcement il y a toujours une trame romantique qui n’est pas forcement « gnan gnan » comme les aventures du « Compte Caïn » le prouve.

Drama: pour faire simple il s’agit d’une série TV asiatique

Kansaï : cest une région du Japon