Wamja’s House

Just another weblog ?

Just married juillet 17, 2009

Il y a plusieurs types de films que j’appelle dérangeants, les bons et les mauvais 😛 (Sans compter les dérangeant pervers et les dérangeant « juste un peu tordu)

Je m’explique, il existe certains films qui présentent des choses a priori immorales (ou contre votre morale) et qui sont insoutenables ou tout simplement chiants à cause de cela, je range dans cette catégorie des films comme Beautiful ou Dog Bite Dog ( mais dans d’autres films l’histoire est racontée tellement bien que l’on réussit à trouver des choses « pas biens » acceptables.

Je réserve un article tout particulier à Dog Bite Dog qui est un film qui m’a marque (pourquoi pas un article « films extrêmement violents et dégénérés : Dog Bite Dog vs Coq de combat ? ) mais cette article concerne un film beaucoup plus léger, une comédie/drame romantique, My Wife Got Married réalisée par Jeong Yoon-Soo en 2008 (sorti en dvd cette année). Il s’agit de l’adaption d’un roman de Hyun-wook Park.

Mywifegotmarried

Des comédies romantiques coréennes j’en bouffe au kilo, tellement que je ne prend même plus la peine d’en parler ici, mais ce film sort un peu du lot, je trouve l’histoire des personnages à la fois extrêmement pathétique et attendrissante. Le thème abordé est la bigamie. Le sujet est intéressant et plutôt osé, car il s’agit de la bigamie féminine en Corée du Sud; rappelons que l’adultère en lui-même est encore passible de prison là-bas et que, bien sûr, ce sont souvent (toujours) les femmes qui trinquent alors que ces messieurs peuvent aller à leur guise dans des « bars à hôtesses » (moi j’appelle ça des bars à putes mais ce n’est pas correct de dire ça en Corée) et avoir le nombre de maîtresse qu’il veulent. C’est bien connue les hommes ne peuvent soit disant pas se contrôler contrairement aux femmes. Ce qu’ils n’ont pas encore compris c’est que les femmes se contrôlaient plus qu’eux par peur de tomber enceinte ou de ne pas se faire épouser, mais elles ont globalement les mêmes pulsions qu’eux. Le sujet de l’infidélité va de pair avec la polygamie donc il est largement abordé dans le film. D’ailleurs il y a eu une petite phrase qui m’a marqué, un fidèle client de bar à hôtesses se plaignait du fait que sa femme l’ai trompé et à dit « les hommes détestent être trompés et les femmes détestent être quittées » ^^

Durant ce film on suit principalement l’histoire de Deok Hoon (Kim Joo-Hyeok) un homme normal et même banal, qui retrouve une ancienne collègue de travail In Ah (la magnifique Son Ye Jin) et finit par se marier avec elle (pour de mauvaises raisons je dirai). Malheureusement pour lui In Ah est du genre volage et finit par lui annoncer qu’elle a un amant et qu’elle veut se marier avec lui, tout en restant son épouse.

Ce qui est intéressant dans ce film c’est que la vie des personnages est somme toute plutôt banale avant l’irruption de la bigamie, ça fait très « ça pourrait aussi vous arriver ». De plus durant tout le film on ne voit que le point de vue de Dok Hoon, le mari légitime, jamais on n’a vraiment une explication sur le désir de bigamie de sa femme, ou comment elle a rencontré son amant, que l’on voit très peu d’ailleurs. On a juste la souffrance et la résignation d’un pauvre gars cocu. Ca me fait me demander si le film n’a pas été réalisé pour mettre du plomb dans la tête à tout ces maris infidèles. Je suis certaine qu’ils ont détesté.

Il ne s’agit quand même pas d’un chef d’oeuvre car ce film nous laisse sur notre faim avec une ébauche de « ils vécurent heureux à trois » absolument impossible dans la vrai vie(comédie romantique oblige). Avec une fin pareille je n’ai pas pu m’empêcher de me demander si il aurait des parties à trois diaboliques (dixit Barney dans How I Met Your Mother) Le film oscillant entre drame et comédie reste léger malgré la gravité du sujet. Et Son Ye Jin (Open City, Art of Seduction) y est magnifique, je me répète peut être un peu là ^^, mais j’aime bien cette actrice, elle à un charme indéniable et quand elle joue les femmes fatales elle a toujours assez de classe pour ne pas sombrer dans la vulgarité. Ici elle joue à perfection la femme sexy, volage et égoïste.Ye-jin_Son-main

Ce film va à l’encontre de tout mes principes, mais les choses sont bien présentées, c’est sûrement pour ça que je l’ai bien aimé. Je pense bien sûr que l’adultère est une chose inacceptable, mais je pense que c’est encore pire quand la personne que l’on aime en plus de se donner physiquement à un(e) autre, se donne aussi sentimentalement. On peut éventuellement (je dis bien éventuellement) passer l’éponge sur UNE aventure d’un soir, mais ça doit être horrible de s’entendre dire « j’en aime un(e) autre, mais je t’aime quand même ». C’est impossible d’aimer deux personnes à la fois il y en aura toujours une que l’on aimera plus que l’autre et à mon avis si l’on ai honnête avec soi on se rendra compte qu’il y en a une dont on pourra se séparer plus facilement.

Pi le film soulève aussi une question que je me pose souvent en regardant les couples autour de moi : Qu’est-ce qui peut bien faire penser à quelqu’un que le mariage changera l’autre ? Personne ne change comme ça, dans le meilleure des cas on reste le même malgré les années qui passent, dans le pire des cas on empire. Le mariage n’est pas une solution magique qui change les crapauds en princes (c’est même le contraire) et encore moins une prison inviolable, encore moins de nos jours. Malheureusement on voit souvent des gens sauter à pied joint dedans pour de mauvaises raisons, souvent grâce aux savants conseils d’une tierce personne, qui à mon avis les déteste secrètement.

Voilà le trailer du film malheureusement je ne l’ai pas trouvé en version sous-titrée.

400px-Ju-hyuk_KimDeok Hoon le vrai mari

Sang Wook Joo, l’autre mari, un peu con con sur les bords.

Publicités
 

Chingoo août 29, 2007

Filed under: Films — anarielle @ 1:22
Tags: , , ,

cover.jpg

 

Chingoo (Friend)

posterphoto93.jpg

Film Sud coréen de Kwak Kyung Taek
Année : 2001

 

Bon voici un résumé moins précis que pour « Lady vengeance » parce qu’il s’agit q’un film que j’ai pu voir il y a quelques mois de cela mais il m’a vraiment marqué. Ce qui m’a poussé à le choisir : c’est un film sud coréen, il était au rayon baston (si si ça m’arrive de regarder ce genre de film) et là comme pour Lee Jung (voir article précédent) ce fut la déception => mais c pas un film de baston ! C quoi cette m**** ?!
Mais bon une fois la déception passée (avec un vrai film de baston, me souviens plus lequel…) je me suis intéressée au film ^^ Une petite merveille d’émotion. Déjà ce qu’il faut préciser c’est qu’il s’agit d’une oeuvre semi-autobiographique de Kwak Kyung Taek d’où l’aspect réel des personnages

L’histoire commence dans les années 70 avec quatre garçonnets qui font plein de bêtises qui piquent des magazines pornos et tout et tout. il y a le fils du croque mort méprisé de tous Jeong-Suk (Yoo Oh-Sung), le fils du mafieux, Dong Su (Jang Dong-Gun), et les deux autres, Sang-Taek (Suh Tae-Hwa) intelligent et discret et Jeong-Ho (Jung Woon-Tak) le comique du groupe. Ils grandissent ensemble malgré leurs différences et découvrent la vie ensemble. Mais après l’adolescence leur choix vont les séparer. Les deux premiers entrent dans la mafia dans des bandes rivales et les deux autres mènent une vie honnête et rangée.
Finalement, que reste t’il de leur amitié ?

Mon avis : le film est un peu lent mais il reste regardable et c’est assez très interressant de voir les amis s’affronter et vouloir rester amis par dessus tout. Quand le mafieux invite son ami si honnête à manger avec lui, à ce moment précis il cesse d’être le mafieux et redevient l’ami mais il reste encore un mur qui les sépare. Ce film est drôle au début et triste à la fin et on peut se demander si c’est le regard que porte Kwak Kyung Taek sur la vie ?

 

sympathy for lady vengeance juillet 8, 2007

Filed under: Films — anarielle @ 8:39
Tags: , , ,

Origine :Corée du Sud

Réalisateur : Park Chang Wook

« Sympathy for lady vengeance » est le troisième opus de la trilogie du réalisateur coréen Park Chang Wook sur la vengeance ( après « Sympathy for mr vengeance » et le fameux « Old boy »)

lady.jpg

A seulement 19 ans Geum ja une jeune coréenne est condamné pour le meurtre d’un petit garçon. Le véritable coupable semble être monsieur Mr Baek son ancien professeur contre qui elle va développer une véritable haine. Pendant toutes ses années d’incarcération elle va s’endurcir en se cachant derrière une apparente « sainteté » pendant toute ces années elle va réfléchir à la vengeance parfaite.

Le ton de l’histoire est annoncé dès le générique, les ramifications d’une plante grimpante noire se dessinent peu à peu sur un fond blanc pur au son du clavecin. Peu a peu se détache sur se fond blanc une main blanche dans laquelle éclos une fleur rouge sang. Ces mains pétrissent une pâte et préparent avec soin et minutie un gâteau blanc. Peu à Peu le rouge s’infiltre dans se décors pur, il dégouline, il tache… Un oeil apparaît, la paupière est blanche et fardé de rouge vif, il se ferme une larme coule, le plan s’élargit et l’on voit l’autre oeil identique, la larme coule et annonce le nom du réalisateur Par Change Won.

Je ne sais bien si j’ai bien décris le générique mais il a vraiment attiré mon attention, tout y est, l’apparente pureté de l’héroïne, les ramifications de son plan, le rouge qui s’infiltre peu à peu comme du sang ou comme la rancune qu’elle à accumulé, sa tristesse, tout y est vraiment.
Un seul conseil âme sensible (de moins de 16ans) s’abstenir en regardant un film de Park Chang Wook on comprend vraiment ce que veut dire l’expression « film dérangeant, on est entre la fascination et la gêne, c’est un film très triste et violent mais il ne s’agit pas de la violence à laquelle on est habitué dans les film hollywoodiens.
Je ne m’attendais pas à autre chose après avoir vu « Old boy » qui est pour moi LE film tordu par excellence ^^ Enfin pour se faire un avis il vaut mieux le voir.

lady2.jpg